TIR À BLANC 
RANSOMWARE

Pour répondre à la menace cyber n°1 de votre organisation, Holiseum lance le 1er "Tir à Blanc de Ransomware" du marché afin de tester en conditions réelles et de façon inoffensive la résilience d’une infrastructure informatique en cas d’infection avérée.

CONSTAT N°1

La menace ransomware devient la menace cyber n°1 des organisations (pour rappel : +255% d’augmentation des signalements d’attaques en 2020 dans le périmètre de l’ANSSI par rapport à 2019).

CONSTAT N°2

Les attaques par ransomwares se sont industrialisées et ont acquis également en sophistication (sur au moins 3 aspects : Furtivité, Exfiltrations de données et Scan de vulnérabilités.

Holiseum lance le 1er
Tir à blanc de Ransomware du marché !

Bénéfices attendus :

1. Tester les défenses en place (antivirus, EDR, sonde IDS/IPS, réactivité du SOC)

=> tester les défenses

2. Cartographier les chemins de propagation et les vulnérabilités exploitées

=> Tester l'exposition

3. Identifier un plan d’actions permettant de cibler la menace des ransomwares

=> cibler les remédiations

Les avantages du Tir à Blanc de Ransomware :

Précision

Notre service vous permet d'obtenir un diagnostic précis de l’exposition de votre organisation.

Priorisation

Sur cette base, nos experts vous aideront à cibler les vulnérabilités à traiter en priorité.

Remédiation

Nous vous accompagnons ensuite dans la définition et la mise en œuvre du plan de remédiation et du maintien en condition de sécurité.

La menace n°1 de votre organisation

Les derniers mois ont mis en évidence une recrudescence d’attaques via Ransomware, certaines parvenant à occasionner des dégâts considérables alors même que des efforts importants ont été déployés pour corriger les failles exploitées par les attaques d’années précédentes telles que WannaCry et NotPetya en 2017, ce qui suggère que ce sujet est appelé à perdurer dans nos préoccupations.

73%

52%

83%

des attaques aboutissent à un chiffrement des données

des entreprises françaises ont été touchées

des entreprises n'ont pas réussi à stopper l'attaque

Contactez-nous en cliquant ici